Célébration des confirmations à Genlis - 20 mai 2017

Publié le 21 Mai 2017

Cette année, 48 enfants, jeunes et adultes se sont préparés à recevoir la confirmation sur les deux paroisses de Genlis et de Saint Just de Bretenières. Il se sont préparés en équipe de catéchèse, puis lors d’une retraite où chacun, selon son âge, a pu approfondir ce que voulait dire «être confirmé», recevoir les dons de l’Esprit, recevoir la force de l’Esprit.

Un grand temps a été pris par chacun pour rédiger une lettre destinée à expliquer au Vicaire Général du diocèse de Dijon, la raison de sa demande de confirmation. Certains ont exprimé leur parcours de foi ou demandé au Père Millot de prier pour des intentions très personnelles. Certains des jeunes et des adultes qui peinaient pour rédiger cette lettre disaient, «De toute façon le vicaire général les lira pas, il a pas le temps….». La rencontre avec le Père Millot de ce samedi avant la célébration de la confirmation leur a prouvé qu’il avait lu leurs lettres avec attention et portait leurs intentions de prière !

Ce 20 mai, le Père Millot a rencontré les les futurs confirmés. Une rencontre agréable pour tous. Après s’être présenté, le Père Millot a donné la parole à tous les confirmands. Le démarrage fut un peu laborieux, tous étant très impressionnés. Puis l’atmosphère s’est détendue chacun a pu se présenter et le dialogue s’est instauré.

« Ce sacrement est une étape dans ma vie de Chrétien »

Les adultes se sont exprimés en disant qu’ils avaient demandé la confirmation pour accompagner leur enfant dans la démarche, ou parce qu’ils avaient été touché, lors de la préparation au baptême de leur enfant. Au cours des préparations de leurs enfants aux sacrements ils s’étaient rendu compte qu’il leur manquait quelque chose.

Le Père Millot a rappelé que chacun dans sa vie personnelle peut-être appelé à se marier, à être, diacre, ou prêtre. Il a invité « chacun à voir les signes que Dieu nous donne dans notre vie ».

Puis le Père Millot a fait un résumé de ce qu’il avait découvert dans les lettres qui lui avaient été adressées. Il a relevé que pour certains cela avait du être un travail difficile de lui écrire et a dit sa joie d’avoir découvert chaque membre du groupe par ces lettres. « Vos lettres sont très inintéressantes, certains ont raconté ce qu’ils ont compris de la force de l’Esprit Saint ». Il a relevé deux dons beaucoup demandés : La Sagesse et l’Intelligence, rappelant que ces deux dons permettaient de conduire sa vie correctement. » « Aujourd’hui il n’est pas toujours facile de distinguer le bien , du mal. Nous avons besoin de l’Esprit Saint pour savoir ce qui est bien et ce qui est mal, pour appeler Bien ce qui est bien et mal ce qui est mal »

Le Père Millot a aussi pris du temps pour dire que certains portaient, même jeune, de gros fardeaux. Il a expliqué que dans la prière nous pouvions porter les fardeaux des uns et des autres même sans les connaître. « je porterai toutes vos prières lors de la prière universelle… l’Esprit permet à chacun de faire des prières justes »

Les enfants et les jeunes ont exprimés leurs difficultés à parler de leur foi à l’école ou au collège. peur d’être la risée des copains, des enseignants. Pour les adultes il semble plus facile de parler de leur démarche dans leurs milieux familial ou professionnel.

Le Père Millot a rappelé ce que dit la loi concernant la laïcité : « Chacun doit pouvoir vivre sa religion » et de rappeler « qu’à l’armée, dans les prisons, les hôpitaux publics , il y a des aumôniers, pour permette aux personnes qui ne peuvent pas sortir de vivre leur foi ». « En France on a le droit d’avoir et de dire sa religion, on peut pleinement témoigner de sa foi »
« Ma vie est marquée par mes choix. Je peux témoigner par la parole, mais les personnes que nous fréquentons devraient pouvoir voir que l’on est chrétien par nos actes, notre façon de vivre. Lors de notre célébration nous allons demander que l’on soit capable de montrer le chemin du Christ »

La célébration a été un temps fort de la vie paroissiale. La chorale et le Père Raoul Mutin ont permis à chacun de prier avec ferveur et de participer. Les chants ont été choisi avec soin pour permettre aux confirmands d’être acteurs. Tous ont chanté à pleine voix, heureux d’être réunis, comme dans une famille.
Tour à tour, à l’appel de leur nom les confirmands se sont levés en répondant : « Me voici ».

Ils ont pu ensuite redire avec ferveur leur foi en Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.

Un grand silence se fit pendant l’imposition des mains par les prêtres sur les confirmands. C’est un geste dont parle l’évangile, un geste qui a été fait sur les Chrétiens depuis les apôtres jusqu’à maintenant. Il signifie le don d’une force qui vient de Dieu.

Lors de la chrismation, le Père Millot a marqué le front de chacun avec le Saint Chrême, une huile parfumée. Par ce geste, chacun est appelé à répandre par l’élan et la joie de sa vie, la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Le Père Millot accompagne son geste de la parole « Sois marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu », le confirmand répond « Amen », puis le père Millot fait ensuite un geste d’amitié en disant « qu’il te garde dans la paix » ou « Va le Seigneur t’accompagne »., un mot pour chacun, une phrase qui devient un phare pour le reste de la vie.

Participaient à cette célébration :
Père Eric Millot, vicaire général
Père Jean-Louis Portay, curé
Père Raoul Mutin
Pierre-Jean Tholas, diacre

 
confirmations à Genlis - 20 mai 2017confirmations à Genlis - 20 mai 2017
confirmations à Genlis - 20 mai 2017confirmations à Genlis - 20 mai 2017

confirmations à Genlis - 20 mai 2017

confirmations à Genlis - 20 mai 2017confirmations à Genlis - 20 mai 2017

confirmations à Genlis - 20 mai 2017

Rédigé par Paroisse de Genlis

Publié dans #actualité, #évênements, #sacrements

Commenter cet article