Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Paroisses catholiques de Genlis et Saint-Just de Bretenières (France)

Avez-vous pensé que les rencontres de caté reprenaient elles aussi ?

14 Septembre 2014, 17:58pm

Publié par Paroisse de Genlis

Voici la rentrée avec son lot d’inscriptions dans les différents clubs sportif ou artistique. Avez-vous pensé que les rencontres de caté reprenaient elles aussi ?

Nous vous rappelons que les réunions de rentrée pour les parents ont lieu dans les salles Saint Martin à Genlis à 20h30 :

Première année de caté ( CE2 ou 8ans) : Mercredi 3 Septembre 2014

Deuxième année de caté et 3ème année( Cm1 et CM2) : Jeudi 4 Septembre 2014

Première année d’aumônerie ( 6ème) et deuxième année ( 5ème) : Lundi 8 Septembre 2014

Les catéchistes se retrouveront le Mardi 30 Septembre 2014 à 20h30,
salles Saint Martin

 

Pourquoi inscrire mon enfant au caté?

Si j'inscris mon enfant au caté, qu'est-ce que cela va lui apporter?

Le caté ne conditionne pas à croire, il donne aux enfants les éléments pour découvrir Jésus Christ et les valeurs qu’il prône à travers l’Evangile et pour s’attacher à lui. C’est un temps d’initiation qui ouvre un chemin. Le catéchiste lui-même, comme tout chrétien, poursuit son chemin de foi.Bien sûr le projet éducatif de la catéchèse est de donner le goût de Dieu, mais cela n’aurait pas de sens si elle n’était pas au service de la croissance de tout l’être. Les catéchistes se sentent donc concernés par quotidien de l’enfant et prêtent particulièrement attention aux ruptures affectives qui peuvent survenir.

Encourager la vie intérieure des enfants, en particulier par l’initiation au recueillement et la prière, est un des objectifs principaux de la catéchèse. L’enfant est ainsi invité à s’interroger sur ce qu’il ressent face à tel ou tel événement, faisant ainsi grandir cet espace intérieur fait de solitude, de pensées et d’imagination. Aucune réponse toute faite d’un adulte ne peut opérer une telle progression de l’enfant et de sa liberté.

Beaucoup de parents sont désorientés par les questions que formule leur enfant et qui les renvoient à leurs propres interrogations. Plus difficile encore est de donner, face à un événement dramatique, un repère d’espérance : « Pourquoi on doit tous mourir ? »

Pour les catéchistes, il est essentiel de laisser émerger les questions qui surviennent. Les textes bibliques emmènent parfois les enfants encore plus loin dans leur questionnement sur la complexité de la vie, et leur donnent l’occasion de cheminer ensemble pour trouver des ouvertures, un apaisement…

Publié le 26 mars 2014.

Evelyne Montigny sur www.croire.com

Commenter cet article